Freelance communication engagée & positive

2 février 2022

Sommaire de l'article

3 étapes pour organiser la communication de ton activité

Pour cet article, je te conseille de t’équiper d’un carnet ou ton outil d’organisation préféré et d’avoir accès à tes statistiques (réseaux sociaux, site internet…)

nb : si tu as déjà un business, tu peux suivre les étapes à la lettre ! Si tu es actuellement en train de construire ton activité, prends note de la partie “présent, futur” et mets-toi un rappel avec le lien de cet article pour pouvoir le faire complètement à N + 1 de ton entreprise.

Tu ne sais pas par où commencer pour maîtriser ta communication ? Quand tu te retrouves face à une page blanche pour commencer à organiser tes actions com’ de l’année, tu peux soit partir dans tous les sens, soit te retrouver complètement bloqué.

Si tu te reconnais, j’ai la solution pour toi. 3 étapes pour organiser ta communication de l’année, c’est parti !

Que ce soit dans ma vie perso comme dans ma vie pro je mets en place la technique du “passé, présent, futur”. Je te dévoile les 3 étapes ici :

Étape 1 : Analyse des actions de communication de l’année dernière

L’année passée, tu as sûrement mis en place un tas de choses pour la communication de ton business. Identité visuelle, site internet, support print (carte de visite, flyer…), des posts réseaux sociaux, un blog, newsletter…. Bref tu as parlé de toi à travers un moyen de communication. Ça peut être des réussites comme des essais ou encore des échecs.

Liste toutes ces actions. C’est bon ?

On passe à l’analyse de chacune de ces actions

  • Cette action a-t-elle répondu à l’un de mes objectifs ? (vendre, gagner des abonnés, avoir du clic, atteindre un nombre d’inscriptions, apporter de la visibilité…)
  • Cette action a-t-elle permis de répondre au besoin de ma cible et lever le frein de celle-ci ? (rassurer le futur client sur le produit/service, convaincre que cette solution est celle qu’il lui faut…)
  • Par rapport à l’investissement dépensé, cette action m’a permis le retour que j’attendais ? (investissement argent mais aussi du temps passé)

On va maintenant passer aux données chiffrées ! En fonction de l’action, les indicateurs de performance vont être différents, en voici quelques-uns :

  • La newsletter : inscriptions, taux d’ouvertures des emailings, taux de clics sur les CTA (call to action ou appel à l’action) ces données vont te permettre de comprendre si ta newsletter est bien ciblée et si le contenu est adapté ou non à ta cible. À travers l’analyse de ces données tu trouveras sûrement quels sujets intéressent le plus et le moins ! Tu trouveras les données sur ton outil d’emailing.
  • Le blog : nombre de visites, temps passé sur les articles, visiteurs uniques….Si ta newsletter est liée à ton blog tu vas pouvoir croiser les données. Regarde les sujets qui plaisent le plus et d’où viennent tes lecteurs : de ta newsletter, de tes réseaux, via une rubrique de ton site internet.
  • Le site internet : nombre de sessions, nouvelles sessions, taux de rebond, nombre de paniers abandonnés… ces données disponibles sur Google Analytics vont devoir être mixées et multipliées entre elles pour donner du sens, ces données sont complexes et dépendent de chaque activité et type de site internet, j’en ferai peut-être un article un jour ! Pour le moment, regarde les pages les + consultées, le nombre de nouvelles sessions (les nouveaux visiteurs de ton site) par rapport à l’année précédente et essaye de voir où il faudrait rajouter du contenu, si les pages censées convertir à la vente ont bien fonctionné, etc…
  • Les réseaux sociaux : si tu possèdes des pages et comptes pro sur les réseaux sociaux tu as accès à tes statistiques et des indicateurs (nombre d’impressions, nouveaux abonnés, j’aime, enregistrements, partage…) ils sont nombreux et dépendent des réseaux ! Tu vas pouvoir regarder quel post à le mieux fonctionner, t’a rapporté le plus de demandes de contact, d’abonnés…

Note tous les indicateurs de performance de chacune de tes actions dans un tableur et attribue le score à chaque action en face de chaque indicateur de performance.

Tu sais maintenant ce qui fonctionne ou non pour ton business, on va pouvoir parler du présent !

Étape 2 : Pause sur le présent, définition de la stratégie et des objectifs

Faire une “pause” dans le présent te permet de prendre du recul sur la situation actuelle de ton entreprise : suis-je en harmonie avec mon business ? Qu’est-ce que je souhaite apporter à ma clientèle ? Quelles actions je veux mettre en place cette année pour atteindre quels objectifs ?

Le but ici est de définir la ligne conductrice pour l’année ! L’analyse permet d’ajuster ce fil rouge. Avant de définir le programme de l’année, on se pose quelques questions (et on corrige si besoin) et on se met à jour :

  • Mon branding me correspond-il encore ? Tout le monde évolue, son activité c’est le reflet de sa personnalité. Un branding peut être amené à évoluer pour plus de cohérence avec son business et là où on veut l’emmener et il n’y a pas de mal à cela !
  • On met à jour ses supports ! Certaines informations ont certainement évolué : on met à jour son site internet, ses réseaux sociaux (bio, stories à la une…), ses supports… Un peu de ménage et de nouveauté !
  • On SE met à jour. Et là je ne parle pas de ta communication mais de toi ! Tu gères toi-même ta communication ? Tu dois faire une veille sur les nouveautés des réseaux sociaux, sur les tendances dans ton domaine, allez voir tes concurrents… Et pareil pour la partie site internet ! Ajouter/supprimer des mots-clefs sur lesquels se placer, analyser sa place… Si quelqu’un s’occupe de ta communication, tu peux lui demander un guide de ces nouveautés/ tendances de ton domaine.

On peut passer à la définition de ta stratégie annuelle :

On définit ses objectifs pour l’année et on les quantifie : définis tes objectifs pour l’année et associes-y ton plan d’action. Le process, les choses à faire pour arriver à cet objectif. N’oublie pas de lier tes cibles à ces objectifs/actions. Par exemple, me concernant, en 2022 je souhaite aider 200 auto-entrepeneurs à maîtriser leur communication. Comment ? Grâce à une newsletter dédiée ! Objectif – cible – action. À toi de jouer !

Tu dois utiliser un outil d’organisation te permettant d’avoir une vue d’ensemble de ce que tu dois faire au quotidien et sur toute l’année. Sur cet outil, je te conseille de garder toujours la vue d’ensemble des objectifs et de tes cibles. C’est la raison d’être de ton business et tu dois te rappeler chaque matin pourquoi tu travailles !

Ensuite, réparties toutes tes actions qui alimentent tes objectifs tout au long de l’année. Cette planification te permet de ne pas te laisser te déborder par les événements ! La communication est souvent laissée de côté lorsqu’on manque de temps alors qu’elle est essentielle !

Fais un point tous les trimestres sur tes objectifs pour voir où tu en es et s’il faut que tu réajustes certaines de tes actions.

Étape 3 : Cap sur le futur, pouvoir penser à ta communication sur le long terme

Quand je parle de futur, je ne te parle pas de l’année en cours qui elle, est à organiser dans la partie “présent”. Je te parle de ta vision sur les 5 ans à venir.

Imagine-toi et ton business dans 5 ans et notes 3 objectifs majeurs que tu souhaites atteindre. Essaye d’intégrer chaque année quelques actions te permettant, au bout des 5 ans, d’avoir atteint ces objectifs !

« L’organisation est la base du succès »

Quels sont les bénéfices de cette technique ?

Te permettre de prendre le temps de te concentrer sur ce qui compte vraiment pour toi et qui te fera évoluer.

T’aider à avoir une vision d’ensemble pour éviter de foncer tête baissée dans le quotidien sans trop savoir où cela t’emmène.

Mesurer tes actions pour savoir si elles te font perdre plus de temps qu’elles ne t’apportent de valeur.

Voici la liste des métiers avec lesquels j'aime et j'aimerais (beaucoup) travailler

Photographe, café/ restaurant vegan, copywriter engagé·e, marque de cosmétiques solides, refuge animalier, épicerie vrac zéro déchet, entreprise aux solutions innovantes pour l’environnement, indépendant·es des métiers numériques, artisan·e upcycling ou matériaux durables, shop de marques éthiques, auteur·trice de livres engagés…

Vous en faites partie ? Ça vous dit de travailler ensemble ?